Des étudiants et des comtes : voyage d’étude au Château de Foix

Les jeudi 3 et vendredi 4 octobre 2019, la nouvelle promotion du Master 2 Communication et Territoires vivait son tout premier voyage d’étude. Armés de leurs grilles d’entretien et de leur tout nouveau kit Mo-Jo, les étudiants partent à la rencontre des comtes de Foix. Leur quête ? Analyser la communication autour de la réouverture de ce site historique.

Il est 8h quand les étudiants du Master et du DUT Patrimoine montent dans le bus, se dirigeant vers le pays Cathare. Une fois devant le château (de Foix), leur aventure commence enfin. Ils visitent d’abord l’espace muséal, qui promet à son public d’être immersif. Ils testent les dispositifs, observent le comportement des visiteurs, photographient. Puis ils arpentent le fameux château, montent dans ses plus hautes tours, s’intéressent aux dispositifs de médiation. Parmi eux, ils découvrent le trébuchet et le tir à l’arc grâce aux damoiselles et damoiseaux médiateurs.

Après un pique-nique en centre-ville, les étudiants retournent au siège pour interroger le chef du projet et responsable du Comité départemental du tourisme, Pascal Alard. La présentation fournie de ce projet complexe intrigue les étudiants. S’ensuit une vive session de questions-réponses. Qu’est-ce que le compagnon de visite ? Comment s’inscrit le château dans l’environnement touristique de la région ? Il est maintenant 17h, l’heure de rentrer à l’auberge.

Un dîner encore non-identifié (rôti ou langue de boeuf ?) et une nuit de sommeil plus tard, la troupe retourne au musée. Elle le visite, cette fois en compagnie d’Aurélien Vigouroux, muséologue, et Gilles Tosello, historien. Leur perception du projet muséographique se confronte à la perception des étudiants et des enseignants-chercheurs. Le débat à l’Agora restera dans les mémoires, c’est certain. L’après-midi, c’est la rencontre avec Cécile Sarrail, chargée de communication, et Emmanuel Demoulin, responsable des médiations, qui a fini d’alimenter les nombreux points de vue sur ce projet.

Les étudiants sortent repus de ces retours d’expériences. Une chose est sûre : le travail d’analyse qui ressortira de ce voyage rendra compte de la multitude de discours sur le Château de Foix… et ses comtes.

 Angèle Nicole